La crise sanitaire fait grimper l’utilisation du découvert bancaire

Les Français ont subi de plein fouet la crise sanitaire. Financièrement, les plus modestes ou lourdement touchés par une baisse d’activité n’ont d’autre choix que d’utiliser leur découvert bancaire. Une enquête réalisée par l’institut CSA pour Cofidis nous apprend que le découvert bancaire moyen a augmenté au cours de cette crise, passant de 341€ à 375€ entre 2019 et 2020. Tous les chiffres de l’enquête.

Covid-19 : le montant du découvert bancaire augmente de 10%

C’est le résultat de l’enquête menée par CSA pour Cofidis. Souvent facturé entre 7% et 8% /mois du montant débiteur (au prorata journalier) par les banques en ligne ou traditionnelles, le découvert bancaire a un coût non négligeable.

En l’espace d’un an, son utilisation est passée de 341€ par mois en moyenne à 375€, soit une hausse de 10%.

Enquête CSA pour Cofidis réalisée entre avril et mai 2020 auprès de 2011 personnes majeure, représentatives de la population française.

Le coût du découvert bancaire ne représente généralement que quelques euros tout au plus par mois. Le taux journalier ne s’applique en effet qu’à partir du moment où vous passez dans le rouge. Le coût annuel n’est cependant pas insignifiant en cas d’utilisation trop régulière ou abusive.

Le risque est également de tomber en découvert trop rapidement chaque mois. Rappelons que votre compte courant ne peut pas être débiteur plus de 90 jours. Certaines banques en ligne, comme ING, refusent même que le solde ne repasse pas dans le vert au moins une fois par mois.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *